Autour du bébé

Vous êtes ici : Accueil > L'ostéopathie vous concerne > Autour du bébé
Pédiatrie

Infertilité et ostéopathie :

L'ostéopathie intervient principalement dans l'infertilité féminine et principalement lorsque cette infertilité est dite "inexpliquée", c'est-à-dire lorsque le couple ne présente pas de grandes anomalies majeures qui pourraient expliquer cette infertilité.

Dans la majorité des cas, l'ostéopathie part du principe que la fécondation et la nidation peuvent être efficaces, s'il n'existe aucune tension susceptible de perturber ces phénomènes.

En clair, il faut que la mobilité des organes de la reproduction soit optimum. (Utérus, ovaires, trompes etc...)

Ces tensions, ce manque de mobilité, peuvent être dus à une chute importante même ancienne, un accident de la voie publique, par un choc traumatique émotionnel, des infections à répétition, des séquelles de chirurgies etc...

La période de traitement est variable. La situation peut se débloquer pour certaine au bout d'une à deux séances, alors que pour d'autres cela est plus long.

Le traitement ostéopathique est le plus souvent effectué en collaboration avec l'équipe médicale (gynécologue, généraliste...)

Il faut toujours garder à l'esprit la composante psychosomatique, somato-émotionnelle. C'est la raison pour laquelle nous travaillons aussi de pair avec des praticiens spécialisés sur le psychisme au sein de notre équipe pluridisciplinaire.

Grossesse et ostéopathie :

Lors de sa grossesse, la femme enceinte va subir des modifications physiologiques (hormonales par exemple) et mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus par exemple).
Ces transformations peuvent entraîner des troubles fonctionnels ou augmenter l’intensité de troubles déjà présents avant la grossesse.

Des exemples de troubles fonctionnels pouvant apparaître pendant la grossesse :

  • Troubles mécaniques : lombalgies (douleur lombaire), douleur sciatique, douleur au niveau du sacrum ou du coccyx, …..
  • Troubles digestifs : nausées, difficultés à la digestion, ballonnements, régurgitation, constipations, douleurs abdominales,….
  • Troubles circulatoires : jambes lourdes, hémorroïdes, maux de tête, …
  • Troubles gynécologiques : spasmes, douleur lors des rapports sexuels (dyspareunies)

Ces troubles fonctionnels résident dans les modifications du corps de la femme, pour accueillir le foetus.

L'utérus, augmentant de volume, va refouler certains organes abdominaux. Cette modification de l’utérus peut entraîner des troubles digestifs entre autre.

L'ostéopathe pourra agir par des manoeuvres d’ostéopathie dites d’ostéopathie viscérale et remédier à ce petit désagrément.

Au niveau vertébral, le volume de l'utérus augmentant, la lordose physiologique (ou cambrure) s’accentue. Ceci est accompagné d’une horizontalisation du sacrum qui peut être à l’origine de tensions de certains ligaments, mais également d’une augmentation de la pression sur les disques intervertébraux. Toutes les transformations peuvent être génératrices de lombalgies, voire de sciatalgies. Là encore, l'ostéopathie pourra être bénéfique pour ces troubles d'ordre mécanique.

En résumé, l’ostéopathe va rechercher à améliorer la mobilité des structures. Les organes, articulations, nerfs ou veines ayant retrouvé leur liberté de mouvement sont moins susceptibles d’entraîner des douleurs.

Il faut aussi souligner qu’optimiser la mobilité du bassin, facilitera un bon accouchement.

On peut aussi ajouter qu’un traitement ostéopathique avec des techniques d’ostéopathie douce n’est ni dangereux ni nocif pour le futur bébé car ce traitement est totalement adapté et spécifique à la femme enceinte et au foetus.

Bébé et ostéopathie :

Pratiquée sur les bébés, l’ostéopathie donne des résultats étonnants. De nombreux troubles de santé, sans liens apparents, sont souvent le résultat de traumatismes liés à l’accouchement. Ils peuvent être corrigés avec efficacité par des consultations ostéopathiques entreprises suffisamment tôt.

L'accouchement est le premier traumatisme du bébé. Ses aléas mécaniques induisent des perturbations sur le crâne du foetus.

Régurgitation, sommeil perturbé, asymétrie du crâne, conjonctivite, sont autant de troubles qui pourront être réduits considérablement par les mains de l'ostéopathe.

L’action thérapeutique ostéopathique, très douce, va donc viser à travailler les pièces osseuses pour libérer cette branche nerveuse.

En moyenne, 2 à 3 consultations en ostéopathie suffisent ; cela varie selon la sévérité du problème ainsi que de l’âge du nourrisson.

  • Cris, pleurs, irritabilité
  • Reflux Gastro-OEsophagien (RGO), régurgitations et vomissements.
  • Diarrhées, constipations & troubles de la digestion.
  • Troubles du sommeil, nuits perturbées...
  • Troubles du comportement, hyper ou hypo-activité.
  • Troubles ORL chroniques (otites, nez qui coule, bronchites...)
  • Torticolis, ainsi que toute asymétrie physique du crâne (plagiocéphalie) ou du corps, strabisme...

Cette liste n'est pas exhaustive, une grossesse à risque, un accouchement difficile, des bosses séro-sanguines, des troubles de la succion, sont autant d'indications qui peuvent vous faire penser à consulter un ostéopathe.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter ou à consulter un ostéopathe pour faire un bilan.

Contact